Aperçu du module

Introduction

Je l’ai assurée de mon soutien. J’étais son principal aidant et j’ai eu beaucoup de mal à la voir subir tout ça.La mort d’un membre de la famille est sans doute l’une des expériences les plus marquantes. Pourtant, nous sommes bien peu à savoir à quoi s’attendre lors d’une première expérience du genre. Si vous êtes aidant.e d’une personne atteinte d’une maladie en phase terminale, vous voudrez probablement connaître les signes d’une mort imminente, en particulier si cette personne a choisi de mourir à domicile. Rappelez-vous surtout qu’à ce stade, les soins doivent viser essentiellement à procurer du confort à cette personne.

Personne, ni même un.e professionnel.le de la santé, ne peut prévoir le moment exact de la mort. Toutefois, en général, des changements rapides et croissants se manifestent au cours des derniers mois dans l’alimentation, le sommeil et le niveau d’énergie. Si les changements sont quotidiens, la personne n’a probablement plus que quelques jours à vivre.

Ces derniers jours seront vraisemblablement difficiles pour vous comme pour la personne mourante et pour votre famille. Ce module porte sur certaines situations courantes et suggère quelques moyens de composer avec les changements à venir, notamment :

  • quelques facteurs concrets à considérer si votre famille envisage la mort à domicile;
  • les émotions troubles que vivent certaines familles quand un décès à domicile est envisagé, y compris si vous (ou d’autres membres de la famille) changez ensuite d’avis;
  • les moyens à prendre pour vous préparer à l’approche de la mort, y compris les documents importants, les changements de médicaments, la perte de conscience et l’importance des rites et rituels;
  • certaines inquiétudes courantes des aidant.e.s à l’égard de la personne mourante, y compris la douleur et les choix difficiles;
  • Ce que l’on peut faire au chevet d’une personne mourante, pour le cas où elle entendrait même inconsciente, pour l’écouter et pour la rassurer.
  • la préparation des enfants de tous âges à la mort, y compris quelques suggestions sur les mots à dire, les questions qui encouragent à parler et le respect de la façon dont les jeunes préfèrent être prévenu.e.s du décès;
  • les derniers changements physiques et certains signes physiques de l’imminence de la mort.