Chapitre 2

Régler les questions financières et pratiques

Vidéos
Il faut quand même s'occuper des questions d'affaires.(3:22)Video transcript

« Je n’aime pas penser aux arrangements funéraires. Je ne veux pas parler de la mort tant qu’il est vivant. C’est douloureux et ça semble déplacé, mais je vais m’en occuper parce que je sais que c’est important. »

C’est normal de ressentir de la crainte ou de la culpabilité quand on se prépare au décès d’un proche qui est encore vivant. Certains croient que parler de la mort la fait venir plus vite. D’autres se rendent compte qu’ils sont incapables d’aborder ces questions avec la personne mourante. Cependant, prendre soin du testament et des autres aspects juridiques avant le décès contribue à protéger votre avenir et celui de votre famille.

Prenez le temps de faire une liste de vérification. Réfléchissez aux aspects qui nécessitent l’aide de votre famille ou de professionnels.

Réunir les documents, clés et mots de passe

Assurez-vous que le testament répond à toutes les exigences juridiques; réunissez les mots de passe des médias sociaux, des services bancaires en ligne, de l’ordinateur et du réseau sans fil; rassemblez les procurations (médicale et financière), les directives préalables, le passeport, les clés des coffrets de sûreté.


Planifier les funérailles

En prenant à l’avance les décisions importantes concernant les funérailles, on évite une source de stress pour plus tard.


Planifier le mode de paiement des funérailles

Dans certaines provinces, les comptes bancaires conjoints sont bloqués au décès d’une des personnes. Êtes-vous en mesure de retirer de l’argent du compte bancaire de votre parent mourant afin de payer les frais funéraires?

S’informer des aides financières offertes

Vous pourriez être admissible à des aides financières telles que les prestations pour proches aidants, les prestations d’enfant survivant et la pension de survivant. 

Si on est incapable de s’occuper de ses affairesDemandez au médecin de famille de la personne mourante d’évaluer son aptitude à prendre des décisions; au besoin, désignez un décisionnaire substitut et prévoyez un mandat en cas d’inaptitude pour les questions d’ordre financier et médical. Bien que difficile, ce processus peut aider à la planification.
Cliquez sur chaque élément à gauche pour