Chapitre 2

Comment garder une place dans ma vie pour la personne disparue?

Vidéos
La mort ne termine pas la relation.(3:22)Video transcript
Trois ans plus tard, mon père me manque toujours mais je trouve le moyen de sentir son amour.(3:22)Video transcript

La relation avec un être cher ne se termine pas à son décès. Elle se poursuit autrement. La perte occasionne un changement majeur : votre relation externe avec la personne devient une relation symbolique, en vous-même.

Le souvenir de la personne décédée

« Mon frère sera toujours avec moi. Parfois, sa présence a une forme inattendue. Je regarde le soleil se lever par la fenêtre et je me dis : cela lui aurait plu. Il aurait dit que les couleurs sont belles, qu’elles lui rappellent notre enfance à la maison. J’ai l’impression de pouvoir établir un contact avec lui de temps en temps, et ça fait du bien de savoir qu’il n’est pas complètement parti. »

Tout de suite après le décès d’un être cher, il est normal de penser surtout à ce qu’on a perdu. Avec le temps, vous en arriverez à reconnaître à quel point cette personne a changé votre vie. En vous rappelant ses manières, ses points de vue et ses valeurs, vous ferez perdurer son influence.

Épitaphe

À ma mort, si tu dois pleurer

Pleure pour ton frère ou ta sœur

Qui marche à tes côtés dans la rue

Quand tu auras besoin de moi, prends quelqu’un dans tes bras

Et donne-lui ce que tu voudrais me donner.

Ce que je veux te laisser

Vaut mieux que les mots ou les sons.

Cherche-moi chez ceux que j’ai connus et aimés.

Si tu ne peux pas me laisser aller,

Laisse-moi vivre dans tes yeux plutôt que dans ton esprit.

La meilleure façon de m’aimer,

C’est de laisser les mains et les corps se toucher

Et de laisser partir les enfants qui veulent vivre libres.

Les gens meurent, mais pas l’amour.

Quand il ne restera de moi que de l’amour,

Donne-le à ceux qui t’entourent.

– Merritt Malloy