Chapitre 2

Le tri des objets personnels

Vidéos
Se sentir attaché à tout ce qu'il a touché.(3:22)Video transcript

Un des aspects pénibles de la perte est l’obligation de trier les objets personnels de la personne disparue et de décider ce qu’on va en faire. Quand nous n’avons pas d’autre choix que de décider rapidement ce qu’il faut garder et jeter, nous risquons d’avoir par la suite des regrets teintés de culpabilité. Il importe alors de nous rappeler que nous avons fait de notre mieux.

« Parfois, j’ouvre le placard juste pour sentir l’odeur de ses vêtements. Je ne veux pas me défaire de tout ça. »

On a souvent un vif désir de conserver l’odeur de la personne décédée. Certains s’abstiennent longtemps de laver les draps.

« Est-ce que je devrais garder toutes les photos de lui dans la maison? »

Les photos ont souvent une signification. Certains trouvent réconfortant de parler à une photo de la personne disparue, tandis que d’autres trouvent insupportable d’ouvrir un vieil album de photos.

Faire le tri des objets personnels est une étape douloureuse, mais nécessaire du cheminement dans le deuil.