Chapitre 1

Les objets particuliers et les odeurs

« En ouvrant la caisse de vaisselle en porcelaine qui venait de son appartement, j’ai soudain été saisi par son odeur. Ça m’a vraiment touché. »

Vous trouverez peut-être des objets particuliers en faisant le tri des effets d’un proche. Ces découvertes déclenchent souvent une vague de chagrin.

Les vêtements tels que la robe de mariée ou la paire de chaussures préférées de la personne disparue peuvent être imprégnés de son odeur. Retrouver cette perception peut aussi bien être une source de réconfort que de tristesse. Retrouver tout à coup une odeur familière peut déclencher une vague de chagrin; toutefois, cette expérience peut aussi être un moyen de maintenir un lien.

Les fortes émotions déclenchées par ces objets spéciaux s’atténuent avec le temps. C’est alors un signe que vous progressez dans votre deuil.

Quand vous sentirez que le temps est venu, vous devrez vous défaire des effets de la personne décédée. Si possible, il vaut mieux ne pas précipiter cette tâche, car l’importance de certains objets peut changer avec le temps.

Si vous le pouvez, envisagez de retarder un peu les décisions concernant les objets à conserver, à remettre à quelqu’un en particulier, ou à donner. Pensez à demander de l’aide aux autres proches de l’être cher; vous pourrez échanger des souvenirs tout en faisant le tri.