Chapitre 1

Les lieux et les activités

« Pendant la première année de mon deuil, je suis retourné à tous les endroits où nous étions allés en vacances. C’était comme un pèlerinage à la mémoire de ce que nous étions et de ce que nous avions fait en couple. C’était dur, mais ça m’a aidé à me rapprocher d’elle. »

Il y a peut-être un restaurant, un lieu de villégiature ou un autre endroit spécial où vous aviez vos habitudes avec la personne disparue. Il est parfois difficile de retourner à un endroit comme celui-là.

Quand vous y retournerez, vous aurez une impression différente. Vous ressentirez peut-être des vagues de chagrin. Mais ce retour peut aussi vous rapprocher de la personne décédée.

Le retour dans ces lieux de prédilection vous donne aussi la possibilité de redécouvrir d’anciennes expériences et de leur donner un nouveau sens. À la longue, si vous relevez le défi de visiter ces lieux particuliers plutôt que de les éviter, les souvenirs qui feront surface seront plus positifs que douloureux.

Il se peut très bien votre retour dans ces lieux soit douloureux. Rappelez-vous toutefois qu’il est souvent plus souffrant d’éviter les épreuves que de les affronter. Par analogie, mettez-vous à la place de quelqu’un qui a peur de nager dans une piscine. Vous ne sauteriez pas dans la partie creuse tout de suite en arrivant; vous commenceriez plutôt par vous mettre à l’aise dans la partie peu profonde. De la même façon, trouvez des façons de vous habituer petit à petit. Vous pourriez par exemple regarder des photos de l’endroit, vous y rendre en voiture sans toutefois vous y arrêter les premières fois et commencer par des lieux moins chargés d’émotion.