Chapitre 1

Le bonheur et la culpabilité

«Je me sens coupable de continuer à vivre ma vie sans lui. »

Bien des gens s’étonnent du trouble qu’ils ressentent quand ils recommencent à aller bien. Cet inconfort peut être dû à la culpabilité associée au fait de continuer à vivre après la mort d’un être cher. Il faut du courage pour s’autoriser à se sentir mieux.

La bonne nouvelle, c’est qu’on peut choisir sa façon d’affronter son deuil. Il est parfois terrible de prendre conscience que nous sommes entièrement responsables de nos choix et, donc, de notre bonheur. Le bonheur est un droit que chacun est le seul à pouvoir réclamer pour soi. Parfois, tout ce qu’il nous faut, c’est le courage d’agir.