Cheminer dans son deuil

Comment surmonter cette perte?

Avec son alternance de bonnes et de mauvaises journées, le deuil est un peu comme la marée. Il ne progresse jamais en ligne droite. Quand nous avons l’impression de faire des progrès, une mauvaise journée peut être décevante. Des semaines sans pleurs ou presque peuvent être suivies d’une nuit de larmes. Un retour au travail en douceur peut être perturbé par le départ d’un collègue estimé, qui déclenche un sentiment de perte. Si vous êtes l’exécuteur testamentaire, la découverte d’une dette pourrait déclencher un sentiment de trahison.

Ces « pas en arrière » peuvent vous rendre honteux et critiques envers vous-même, essayez d’y voir plutôt un moment d’apprentissage forcé qui vous oblige à puiser de nouveau aux sources du courage.

La matière de ce chapitre pourra vous aider à cheminer au-delà de votre perte et à retrouver un certain niveau de bonheur et de bien-être.