Chapitre 2

La perte d’un frère ou d’une sœur

« C’était ma petite sœur, mais je n’ai pas pu la protéger cette fois-ci. Je me sens tellement coupable! »

Chaque famille a sa propre histoire. Nos relations avec nos frères et sœurs sont parmi les plus anciennes et les plus durables. Pendant notre enfance, ce sont souvent nos camarades de jeu. Ils ont peut-être été une source de tensions ou de rivalité. L’aîné a peut-être joué un rôle parental. Souvent, nos relations avec nos frères et sœurs changent beaucoup quand nous choisissons des cheminements différents.

Le deuil d’un frère ou d’une sœur est parfois très exigeant. Certains se sentent coupables de n’avoir pas empêché la maladie ou la mort. Beaucoup trouvent injuste le fait qu’ils survivent alors que leur proche est décédé. D’autres commencent à craindre leur propre mort pour la première fois. Certains ont l’impression qu’on ne reconnaît pas autant l’importance de leur deuil que s’ils avaient perdu un de leurs parents ou de leurs enfants.

Votre rôle pourra varier en fonction de votre situation familiale. Le décès peut vous obliger à assumer un rôle plus important au sein de la famille. Vous devrez peut-être vous occuper davantage de vos parents âgés ou de vos jeunes neveux et nièces.