Chapitre 1

Ce fut une brève relation

« Nous n’avons vécu que quelques mois ensemble avant son diagnostic de cancer. J’ai eu l’impression, du jour au lendemain, de passer de la lune de miel au plus sombre de notre relation. Maintenant qu’elle est morte, je ressens comme une injustice que nous ayons vécu si peu de temps où tout allait bien. »

Il y a des gens qui n’entrent dans notre vie que pour une brève période. La durée d’une relation ne reflète pas nécessairement son intensité ou son importance.

Quel est l’effet de cette relation sur mon deuil?

C’est difficile quand les choses ne continuent pas comme on s’y attendait. Un décès qui survient peu de temps après le début d’une relation peut causer une profonde incertitude : « Comment la vie peut-elle être si cruelle? Devrais-je renoncer à l’amour, maintenant que je sais à quel point la vie est fragile? »

On peut constater qu’il valait la peine de connaître une personne, même très brièvement, malgré la douleur que suscite sa perte. Il est courant de s’en faire pour les choix qu’on a effectués avant son décès, par exemple celui de rester avec la personne ou de la quitter quand on a appris qu’elle allait mourir.

Si votre décision de rompre une nouvelle relation vous remplit de honte ou de culpabilité, faites preuve d’indulgence envers vous-même. Il est normal d’avoir voulu vous protéger. Il est important de vous le rappeler quand vous repensez à vos décisions passées, surtout si vous les avez prises sous pression.