Chapitre 4

Le genre et le deuil

« Quand maman parle de son frère Jean, papa sort se promener dehors. Je suppose qu’ils ont des façons différentes de faire face au décès de l’oncle Jean. »

« Mon père ne pleure jamais, mais il a pleuré quand ma sœur, sa fille, est morte. C’était effrayant de le voir sous ce nouveau jour, vulnérable et craintif face à l’avenir. »

Les hommes et les femmes vivent le deuil de façons semblables et différentes, qui ne cadrent pas toujours avec les stéréotypes courants. Certains affrontent le deuil en réfléchissant, en réglant des problèmes et en se livrant à des activités. D’autres ont une réaction plus émotive et expriment leurs sentiments d’une façon profonde et intense. La plupart du temps, nous faisons un peu des deux.