Chapitre 4

Comment la personne est-elle morte?

Être témoin de l’agonie d’un proche influe sur notre expérience de deuil. L’agonie peut être marquée par :

•           une douleur intense;

•           une perte de poids extrême;

•           des saignements;

•           le délire (pour plus de détails, voir le module 1 : Le deuil face à une perte attendue);

•           la confusion ou la perte de mémoire;

•           des poussées de paranoïa ou de colère;

•           l’essoufflement;

•           les visites d’urgence à l’hôpital;

•           l’évolution défavorable d’une lésion;

•           la détresse émotionnelle;

•           la perte de la mobilité ou des sensations (paralysie).

« J’ai vu des choses très difficiles, juste avant son décès. Quand pourrai-je arrêter d’y penser et me concentrer de nouveau sur les bonnes choses? »

La façon dont survient le décès a parfois de fortes répercussions sur notre façon de vivre le deuil.

Il se peut que des scènes troublantes se rejouent sans cesse dans votre esprit, surtout si la mort a été subite. Il est bon de se rappeler que ces souvenirs tendent à s’estomper avec le temps. Si vous n’arrivez pas à vous empêcher de penser à la personne décédée, il serait peut-être bon d’en parler à un conseiller ou à votre médecin de famille.